Nos conseils pour lutter contre le mal d’altitude à Cusco

La haute altitude commence à avoir un effet sur notre corps entre 1 500 et 2 000 m. C’est à cette altitude que notre corps commence à réagir différemment pour compenser les changements de niveaux d’oxygène. Votre corps s’adapte progressivement à la diminution de l’oxygène. Vous respirez plus vite et plus profondément et l’ont produit plus de globules rouges. Cette adaptation peut prendre un peu de temps. C’est pourquoi si vous passez trop rapidement de la basse à la haute altitude, vous pouvez ressentir les symptômes du mal de l’altitude. Et ce, jusqu’à ce que votre corps s’acclimate. Cusco est située à une altitude de 3 400 mètres et il est courant que de nombreux visiteurs ressentent de légers symptômes du mal d’altitude à Cusco. Difficile de dire si vous serez affecté par le mal d’altitude car certaines personnes peuvent être plus sensibles que d’autres. Cela ne dépend pas forcément de l’âge, du sexe ou de la condition physique. Alors voici quelques conseils pour éviter au maximum de ressentir ces effets.

1 / L’arrivée à Cusco : détendez-vous !

deux fauteuils en cuir marron

Détendez-vous ! Prenez quelques jours au début de votre voyage pour vous acclimater à l’altitude. Une fois bien reposez, vous pouvez faire un trekking ou une activité intense. C’est le meilleur conseil que nous puissions vous donner. Allez-y doucement les premiers jours et votre corps vous remerciera.

2/ Évitez l’alcool et les drogues.

bouteille d'alcool dans bar

Dans un premier temps évitez toutes substances qui pourrait accentuer votre mal de l’altitude. Cela inclut l’alcool et les somnifères et tranquillisants. En effet, ils peuvent tous aggraver les symptômes. Faites-nous confiance ! Même si c’est tentant, un seul cocktail de Pisco Sour peut vous donner des maux de tête et des nausées désagréables.

3/ Buvez beaucoup d’eau.

bouteille d'eau en verre posée sur une table en bois avec un chien qui la regarde

On ne le dira jamais assez, buvez BEAUCOUP d’eau. Il est essentiel de rester hydraté avant et pendant votre voyage pour éviter les symptômes désagréables du mal de l’altitude. Surtout après un long voyage en avion, alors pensez bien à hydrater votre corps, c’est indispensable.

4 / Descendez et acclimatez-vous.

Une fois arrivez à Cusco, n’hésitez pas à d’abord descendre vers la vallée sacrée ou le Machu Picchu, à plus basse altitude. Croyez-le ou non, Cusco se trouve à une altitude de 3400 m. Se diriger vers Pisac ou Urubamba à 2900 m ou vers le Machu Picchu à 2400 m peut donc faire une énorme différence. Après quelques jours, vous pourrez remonter à Cusco et vous vous sentirez beaucoup mieux. (La règle générale est « marchez haut, dormez bas », donc si vous êtes à plus de 3 000 m, ne dormez pas à plus de 3000 m de hauteur à la fin de chaque journée).

5/ Boire du thé de coca.

feuille de coca pérou

Presque tous les hôtels de Cusco et de la Vallée Sacrée offrent du thé de coca frais à leurs clients, et c’est pour une bonne raison ! Le thé de coca est totalement sûr à boire et une ou deux tasses par jour peuvent atténuer les symptômes de l’altitude. N’oubliez pas que la coca est un léger stimulant, alors n’en abusez pas, 2 à 3 tasses les premiers jours suffiront amplement.

6/ Achetez un Oxishot !

Oxishot est une petite canette jetable qui contient 8 litres d’oxygène que vous pouvez prendre à votre arrivée à Cusco et à chaque fois que vous avez besoin d’un coup de pouce. Il peut aider à réduire les maux de tête et les fatigues associés au mal de l’altitude. Ils sont en vente partout à Cusco et au Machu Picchu.

7/ Faites un tour chez votre médecin.

Si vous êtes inquiet avant de partir en voyage, rendez-vous chez votre médecin et demandez une ordonnance d’acétazolamide (également connu sous le nom de marque Diamox) qui peut être prise pour éviter les symptômes du mal d’altitude. Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires de ce médicament, notamment des picotements dans les mains, les pieds et le visage. D’où la nécessité de consulter votre médecin avant de l’utiliser.

Voilà nos quelques conseils qui pourront vous être précieux lors de votre séjour à Cusco. Aussi, nous vous recommandons de partir avec un guide local. Il pourra répondre à toutes vos questions avant et pendant votre voyage au Pérou.

Faites confiance à SoGuide et partez en famille au Pérou avec nos guides locaux

Découvrez tous nos autres conseils pour réussir votre voyage