Népal : Région de l’Everest, lequel des 3 treks choisir ?

Les 3 treks : Camp de base, Lacs de Gokyo ou des Trois Cols ?


Le trek du Camp de base de l’Everest : un véritable pèlerinage 

Le Trek du Camp de base de l’Everest est probablement le trek le plus populaire des 3, et pour cause. Pendant deux semaines, vous marcherez à travers des contreforts verdoyants, des monastères bouddhistes ; des villages aux murs de pierre et aux toits d’ardoise. Vous vous enfoncerez au cœur des montagnes pour arriver enfin au Camp de base de l’Everest.

Le camp de base du Mont Everest

Les installations de ce trekking sont aussi bonnes que n’importe où dans les montagnes népalaises. La plupart des lodges ont des menus variés ; le chauffage ; des chambres séparées ; l’électricité ; des douches chaudes et même le wi-fi. Il existe même des lodges luxueux. 

Par contre, vous ne marcherez jamais seul sur ce parcours. Des dizaines de milliers de randonneurs empruntent ce chemin chaque année. Parfois la culture locale peut être submergée par la culture internationale du trekking. Si vous appréciez la paix et la tranquillité, évitez ce trek. L’itinéraire standard part de la piste d’atterrissage de Lukla. Pour suivre la vallée du Dudh Kosi jusqu’à Namche, le centre culturel du trek dans la région de l’Everest.

Le village de Namche rencontré lors des 3 treks

De Namche, le sentier se dirige vers le nord-est pendant 7/8 jours avant d’atteindre le Camp de base ; et l’étonnant point de vue de Kala Pattar. En route vers ce point culminant, vous passerez aussi par Tengboche avec son important monastère ; le gompa (monastère) de Pangboche avec ce que l’on dit être des reliques du yéti. Le paysage deviendra de plus en plus grandiose

Le gompa de Pangboche près des 3 cols

Malheureusement, on ne peut pas voir l’Everest depuis le Camp de base. Car avec ses masses de tentes d’expédition semi-permanentes, la région ressemble plus à un site de festival. La vraie récompense de ce trek n’est pas le Camp de base. Mais le point de vue voisin de Kala Pattar (5 545 m). A l’aube, avant que les nuages ne tombent, il offre une vue sur Lhotse (8 501 m) ; Nuptse (7 861 m) ; la chute de glace du Khumbu et, derrière tout cela, l’Everest lui-même. La plupart des gens retournent sur leurs pas. Mais il est possible de suivre une partie du trek des 3 cols jusqu’à Gokyo !


Le Trek des Lacs de Gokyo : des sentiers moins battus des 3 !

Si vous souhaitez éviter le monde, nous vous conseillons le Trek des Lacs de Gokyo. Avec des paysages tout aussi spectaculaires que ceux du trek du camp de base de l’Everest. Mais avec beaucoup moins de monde, ce trek mène à une série de hauts lacs bleus glaciaires, est sans doute l’un des plus beaux du Népal. Faites attention à l’altitude et progressez lentement en prévoyant autant de jours de repos que possible. Nos guides locaux SoGuide seront là pour vous assister dans votre ascension.

Un homme regardant des lacs bleu turquoise lors d'un des 3 treks

Le trek suit la piste du camp de base de l’Everest pendant les deux premiers jours jusqu’à Sanasa ; une demi-journée de marche au-delà de Namche Bazaar. De là, tandis que les masses se dirigent vers l’Everest, les trekkeurs de Gokyo remontent la vallée de Dudh Kosi. Vous passerez alors devant des camps de bergers et des pâturages de yaks.

3 yaks au Mont Everest près des 3 cols

Après environ huit jours de marche difficile, vous arriverez au village Sherpa de Gokyo. Il a une ambiance si particulière avec une atmosphère de bout du monde. Prévoyez quelques nuits ici pour faire certaines randonnées d’un jour, toutes plus incroyables les unes que les autres. L’étape obligatoire est bien entendu Gokyo Ri (5 360 m) qui offre une vue imprenable sur l’Himalaya. Un collier de lacs bleu saphir scintillent ; avec en toile de fond certaines des plus hautes montagnes de la planète, dont l’Everest

Pour revenir à des climats plus chauds, reprenez le chemin du retour. Ou, avec plus de temps et des jambes solides, enchaînez avec le trek des Trois Cols.


Le Trek des Trois cols : tenterez-vous l’aventure ?

Pour ceux qui ont de l’endurance et du temps ; le formidable trek des Trois Cols est de loin le trek le plus excitant des 3. Il est gratifiant car il est le plus difficile de la région du Khumbu. En fait, pour les trekkeurs amateurs (non pro), c’est peut-être le meilleur trek du Népal. Cela dit, pour ce trek, il est fortement conseillé de prendre un guide local ; et un porteur ainsi que des crampons, des piolets, des cordes et du matériel de camping.

Des porteurs marchant lors d'un des 3 treks

Comme son nom l’indique, ce trek traverse 3 cols. Le Kongma La (5 535 m), le Cho La (5 420 m) et le Renjo La (5 360 m). En chemin, vous serez récompensé : par les lacs de Gokyo ; le camp de base de l’Everest ; les points de vue de Kala Pattar ; et de Gokyo Ri ainsi que le paysage du grand col. Pour des raisons d’acclimatation, la plupart des gens font ce trek de Dingboche à Lobuche. Ils passent ensuite par le Kongma La, puis à Cho La et aux lacs de Gokyo. Pour terminer par la traversée du tranquille Renjo La. Il est également possible de raccourcir ce trekking en laissant tomber le Renjo La. Notez que ce trek reste très difficile. Il dure 18 à 20 jours, avec des cols jusqu’à 5 535 m d’altitude ! A vous de voir…

Retrouvez tous nos guides spécialistes du Népal


Découvrez tous nos autres conseils pour réussir votre voyage