Népal : Les treks de l’Everest sont-ils un défi à part entière ?

Connu en tibétain sous le nom de Qomolangma (Terre Mère) ; le sommet du mont Everest est le plus haut sommet du monde. Il se présente comme un défi. L’Everest a été atteint pour la première fois en 1953 par les sherpas Tenzing Norgay et Edmund Hillary. Il domine tous les autres sommets de la région du Khumbu. Même quand on ne le voit pas, on peut presque sentir sa présence. Un trek au camp de base de l’Everest est autant un pèlerinage qu’un simple trek !


Un défi ouvert à tous ?

Faire un trek dans la région de l’Everest vous fera traverser certains des plus hauts cols de montagne ; et ils sont ouverts aux trekkeurs « amateurs » ! En grimpant lentement, votre respiration sera laborieuse et le froid vous piquera l’arrière de la gorge. A ce propos, nous vous avons consacré un article sur les conseils de base pour s’alimenter pendant un trek. Mais à l’ascension du sommet, la récompense sera une vue imprenable sur une région sauvage de rochers et de glace. Pour le défi ultime de l’Everest, essayez l’impressionnant trek des Trois cols. Il relie les plus belles parties des treks standards de l’Everest et franchit ainsi trois cols de 5 000 m !

Le sommet Kala Pattar

Depuis le camp de base, les vues de l’Everest ne sont pas si grandioses. Mais proche du sommet Kala Pattar (5 545 m), vous verrez l’une des plus belles montagnes de la planète ; et la meilleure vue de l’Everest depuis le Népal. Attendez ensuite de vous trouver au sommet du Gokyo Ri (5 360 m). Les lacs turquoise, les glaciers et le panorama sont tout bonnement magnifiques. Après Gokyo Ri, faites aussi une journée de marche jusqu’au Scoundrel’s Viewpoint pour des panoramas encore plus époustouflants.


Un défi avant tout épique

Tous les treks de cette région sont des défis à part entière. La plupart des routes sont longues, hautes et le climat y est très froid. Excepté celle de Shivalaya à Lukla. Elle vous emmènera néanmoins hors des des sentiers battus ; dans un Népal plus traditionnel où vous n’aurez pas le même confort que sur les routes principales. L’Everest attire, de toute manière, beaucoup de trekkeurs intrépides qui souhaitent se lancer dans l’ascension des différents pics. D’ailleurs, le plus connu et le plus facile reste l’Island Peak (6 189 m) ; à quelques jours de la piste du camp de base de l’Everest. D’autres ascensions plus difficiles sont celles de Lobuche East (6 119 m) ; Kongma Tse (5 820 m) et la plus exigeante du lot, Kusum Kangru (6 367 m). 

Des sherpas rencontrés lors d'un défi  trekking

Le Khumbu est la maison des Sherpas, le groupe ethnique le plus connu du Népal. Faire un trek dans la région de l’Everest, vous permettra enfin de les rencontrer ; et de découvrir une partie de leur quotidien, de leur culture et de leurs croyances. Visitez également les gompas (temples tibétains) et les monastères, dont Tengboche le plus connu. Nos guides locaux SoGuide vous assisteront pendant vos treks, demandez-leur conseil ! Assistez notamment à l’un des festivals colorés des Sherpas comme le Gyalpo Losar (Nouvel An tibétain, de fin février à début mars). Ou encore à Mani Rimdu (d’octobre à novembre) et leurs danses masquées ! Dans tous les cas, vous pourrez aussi simplement marcher à travers les villages traditionnels en pierre sur le tranquille Jiri ; ou le trek de Shivalaya à Lukla !

Retrouvez tous nos guides spécialistes du Népal


Découvrez tous nos autres conseils pour réussir votre voyage

Auria Tahiri
Écrit par Auria Tahiri 15 janvier 2020
Partager cet article
Large Spinner